Kurabo-Kokugo Index du Forum
Kurabo-Kokugo Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Saison I, épisode 4

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kurabo-Kokugo Index du Forum -> QUARTIER JAPONAIS -> LES ELUS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayeka
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2007
Messages: 173
Localisation: Bras-Panon, REUNION
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 182
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 20:00 (2008)    Sujet du message: Saison I, épisode 4 Répondre en citant

Voilà le Quatrième Episode de  Les Elus : Genesis     

        Code de couleurs : 
bleu clair => description
vert => parole
orange => parle au public
bleu foncé => personne qui parle


   Pendant combat
violet => parole
____________________
The tragedy of love is to find that you cannot protect them from everything. . . . . . . .


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 20:00 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ayeka
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2007
Messages: 173
Localisation: Bras-Panon, REUNION
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 182
Moyenne de points: 1,05

MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 20:05 (2008)    Sujet du message: Saison I, épisode 4 Répondre en citant

Épisode 4 : 
Première Mission d'Elu 

(Erika, Téa, Shinichi et Bakura regardent Yugi au téléphone un peu plus loin)
Yugi : L'Elu doit aller où ? Pour faire quoi ?!
Téa (étonné) : L'Elu ???
Shinichi : Il parle de Bakura là non ?
Erika (en souriant) : En effet, on parle bien de toi Bakura. Tu devrai être flatté.
Téa : Tu exagères un peu là. . . . . .


Yugi rejoint le petit groupe. 
Téa : Alors Yugi ? Qu'est-ce qui se passe ? 
Yugi (raccroche Square Sonique et le laisse léviter) : Et bien. . . Bakura vient juste d'être assigner à son premier combat en tant qu'Elu. Là, il doit aller tuer un ennemi qui se terre dans les montagnes. 
Shinichi (étonné) : Déjà ??? (Yugi tape un numéro et écoute à moitié Shinichi) Mais il sait pas se battre. . . . . . 
Yugi : Yami est là en cas de pépins. 
Téa : Nani ?!!! (sous-titre : Quoi ?!!!) C'est tout ce que ça te fait d'envoyer quelqu'un se fait tuer ! ! !  
Bakura : Téa, désolé de te contredire mais. . . . C'est ma destinée d'être l'Élu. . . En plus, je peux pas. . . . . . . . . . Ou plutôt. . . . Je ne dois pas. . . . Je NE DOIS PAS laisser les gens mourir à cause de monstres qu'eux-même ne consentent pas leurs existences ! ! 
Shinichi : Bakura ! 
Téa : Tu es mon ami et je sais que en tant que tel, je. . . . . . Je dois respecter ton choix. . . Mais là. . . . . . . Je peux pas. . .  
Bakura : Hé bien. . . Je suis navré pour toi. 

 
Téa, n'en croyant pas ses oreilles, fond en larmes et s'en va. Shinichi regarde Bakura, qui n'a pas l'air de vouloir lui courir après, alors Shinichi la rejoint. 
Bakura (triste et dans le doute) : Yugi. . . Penses-tu que c'était une bonne idée ce que je viens de faire ?. . . . . . . . (voit Yugi au téléphone, Bakura effondré) 
Erika : Tu sais très bien que tu ne peux pas faire autrement. . . . . Téa est ton amie et tu dois la tenir à l'écart du danger. . . Je pense que la faire partir est le meilleur scénario possible. Tu n'es pas d'accord avec moi Yugi ? 

 
Yugi n'étant pas concentré du tout sur la conversation entre les deux. 
Yugi (parle à Erika) : Quoi ? Attendez 2 secondes. (s'éloigne un peu) Allô ???Une femme : Allô, bonjour. . .
Yugi : Puis-je parler à votre supérieur ?
Une femme : Je suppose que vous êtes Yugi.
Yugi : Oui, alors je peux lui parler ?
Une femme : Un instant, je vous prie. Il sera à vous dans quelques instants.
Yugi : Allô ?
Le Supérieur : Quoi ?! ! !
Yugi : Bizarre ta manière de me dire "bonjour" !
Le Supérieur (un peu agacé) : Je n'ai pas le temps avec tes bêtises ! Alors va droit au but !
Yugi : Quoi ? Hein. . . Hein, tu regardais la Coupe du Monde de foot ! Je suis désolé de t'avoir perturber dans ce rituel internationalement connu, qui consiste regarder inlassablement des gens courir derrière cette petite sphère toute ronde plus communément appelé "Ballon". Mais au fait, il y a pas de Coupe du Monde ce mois-ci, alors où tu vois du foot ?!
Le Supérieur : Tu commences à m'agacer. . . Yugi, arrête de me chercher !
Yugi : T'es fort ! T'es de l'autre côté de la ville et tu peux quand même me voir !
Le Supérieur : Yugi. . . . . Tu es vraiment irrécupérable. . . . .
Yugi : Quoi, je n'ai pas le droit d'être drôle ?! Tu es peut-être trop occupé pour ne pas apprécier les bonnes blagues ?!
Le Supérieur : Oui en effet. . . Alors dépêche.
Yugi : Sinon quoi ?
Le Supérieur : Sinon je raccroche !
Yugi : Raccroche quoi ?
Le Supérieur : . . . . . . Le téléphone.
Yugi : Ah. . . D'accord, d'accord ! Je vais te le dire mais ne raccroche pas ! ! !
Le Supérieur : Vas-y.
Yugi : Je voudrais un hélicoptère, s'il te plaît ?
Le Supérieur : Je ne suis pas le Père Noël !
Yugi : Oui, je sais. Mais tu m'as promis que tu le ferais si. . . . .
Le Supérieur : Tu l'as trouvé !
Yugi : Oui, alors Père Noël ?
Le Supérieur : Je te l'envoie tout de suite.
Yugi : Merci Père Noël, tu resteras toujours dans mon cœur, au revoir !
Le Supérieur : Oui c'est ça ! Cause toujours. . . (désespéré).


Il raccroche le téléphone. Pendant ce temps, Shinichi rattrape Téa.
Téa : Qu'est-ce que tu veux ! ! !
Shinichi : Téa ! Je sais que c'est dur de laisser Bakura aller vers des lieux inconnus pour tuer je ne sais quel ennemi. . . . Mais c'est pas la bonne solution de réagir comme ça.
Téa : En direz, les mangas que je lisais avant avec Xiaoyu. . . .
Shinichi : Oui, c'est vrai. . . C'est plus un anime là.
Téa : Alors tu veux que je fasse quoi ?. . . . Et j surtout comment ??! ! ! ! !
Shinichi : Trouve toi-même. Moi, c'est sûr que je peux rien faire. . . J'ai pas de pouvoirs, je fais pas d'arts martiaux ou de truc comme ça. . . . Tout ce que je peux être utile à Bakura, c'est qu'au moins. . . Il sera obligé de rester en vie même si tout le monde le rejette à cause de ses ailes. . . . Car il aura toujours un ami qui l'attendra.
Téa : Soka. Arigatô Shini (prend Shinichi dans ses bras).
Shinichi : Heu. . . Là, t'exagères un peu. . . . .
Téa : Gomen (sous-titre : Désolé). Prise dans l'émotion. . . (sourit)


Shinichi et Téa retrouvent Bakura en train de parler avec Erika et Yugi. Puis un hélicoptère atterrit dans le jardin.
Téa : Mais qu'est-ce qu'il fait là cet hélicoptère ?!
Yugi : C'est moi. J'ai demandé à un ami de me l'envoyer parce que c'est le moyen de transport adéquat pour aller à l'emplacement de l'ennemi !
Shinichi : Je comprend.
Téa : Ok ! Allons vers les montagnes ! ! !
Erika : Téa et Shinichi désolé ! Mais c'est une très mauvaise idée de partir avec l'Elu. . . C'est dangereux où il va ! ! !
Téa : Mais nous, on AIME le Danger ! ! ! Pas vrai Shini ?
Shinichi : Pas tant que ça. . . . . . .
Téa : Shini ! ! ! !
Shinichi : Hé ! Je tiens à la vie moi ! En plus, je dois chercher Ran dans 30 minutes. . . .
Téa : Espèce de lâcheur ! ! !
Shinichi : Je tiens à la vie ! Parce qu'il sera seul sinon. . . (Téa se remémore les dits de Shinichi)
Erika : Je vais te raccompagner Shinichi.


Erika accompagne Shinichi et puis, Yugi monte dans l'hélicoptère.
Yugi : Bakura ! On a déjà perdu assez de temps comme ça !
Bakura (regarde Téa d'un air dans le doute, puis va vers Yugi) : J'arrive Yugi.


Téa le regarde avec le même air. Puis, son regard est attiré par le cockpit de l'hélicoptère et elle a soudainement comme une idée qui lui vient. (dans l'hélicoptère et la porte est ouverte, au milieu de la mer)
Yugi (parle à Bakura) : Alors stressé par la mission ?
Bakura (sort de ses pensées) : Pardon. . . Tu as dit quoi ?
Yugi (étonné) : Tu es préoccupé par quelque chose ? (prend l'air de Bakura) Ou le vent te caresse-t-il trop le visage ? Comme tu le dirais.
Bakura (se redresse de son siège) : En fait, je suis préoccupé par. . . .


Bakura est coupé à cause de l'hélicoptère qui se met tout à coup à tanguer.
Yugi (qui s'accroche à ce qu'il peut) : Des turbulences ???! ! !
Bakura (fait de même) : Un vent latéral plutôt !
Pilote (dans le cockpit) : Reste assise !
Voix féminine (en colère) : Mais j'essaye baka !


Yugi qui ramène la fille par le bras vers lui.
Yugi (étonné) : Téa !
Téa (avec un grand sourire) : Ben oui, tu t'attendrai à voir quoi. . . .


Le hélicoptère bouge de plus en plus et soudain, Téa tombe de l'hélicoptère. Mais Bakura saute pour la rejoindre et quand il arrive à l'attraper, il ouvre ses ailes blanches.
Téa (les yeux fermés) : Pitié ! Je veux pas que les requins me mangent ! ! ! . . . . Bizarre, j'aurai dû déjà tombé dans l'eau. . . . . (ouvre les yeux et regarde au dessous) Je vole ??? (lève la tête vers le ciel) Baki ?. . . .
Bakura (regarde pas Téa) : Si tu voulais attirer mon attention, tu aurais pu trouver mieux. . .
Téa (regarde en bas) : Wouah ! ! ! C'est comme ça que tu vois la mer depuis les cieux !
Bakura (sourit) : Content que tu apprécies la vue. Tu veux peut-être touché l'eau. . . .
Téa (regarde Bakura) : Nani ? (Bakura plonge jusqu'à la surface de l'eau) Hé ! ! ! Qu'est-ce que tu fais ?! ! !
Bakura (sourit) : Allez, tends tes jambes devant toi et je te ferai glisser sur l'eau.
Téa (panique un peu) : T'es sûr de ce que tu vas faire ?
Bakura (rigole) : Oui.


Téa fait ce que Bakura lui a dit et les deux se mettent à rire sous le regard de Yugi content. Après un long moment, l'hélicoptère se pose à l'endroit prévu.
Téa : Nani ? C'est ça l'endroit, une grotte ?
Yugi : Oui.
Bakura : Yugi, s'il te plaît. . . Où sommes-nous ?
Yugi : Ah, on est dans . . . heu. . . 2 secondes (tire de nulle part une carte qui tient toute seule) Alors, on est où ?. . . Là ?. . . Ou là ?. . . .
Téa (très étonnée, parlant au pilote) : Comment-il fait ? (le pilote lui montre qu'il ne sait pas) Mais vous travaillez pour qui ?
Le pilote : Désolé Mademoiselle mais je ne suis pas disposé à vous répondre.
Téa : Ok. Arigatô de m'avoir laissé monter.
Le pilote : Je vous en prie.
Yugi : Je crois qu'on est ici. . . Ou ici. . . Et pourquoi pas là. . . Ou là ? Ah ! ! !
Téa : Tu crois qu'il sait où on est ?
Bakura : Non et d'ailleurs, cela nous fait perdre du temps ! (parlant à Yugi) Yugi, ce n'est pas le plus important. Je veux juste savoir ce que je suis censé entreprendre dans cette grotte.
Yugi : Enfin, tu me poses la bonne question, tournée à ta manière mais ça ira. Alors, ta mission est d'entrer dans cette grotte et de tuer le monstre qui y vit. Ce sera ton 1er monstre qui te donnera de l'expérience en combat et tu en battras d'autres jusqu'à arriver à ton 1er boss !
Téa : Et Yami pourra arrêter d'utiliser le corps de Bakura ?!
Bakura : Ah bon. . .
Yugi : Non. Il faut qu'il batte beaucoup plus de boss.
Téa : Zan'nen' ! (sous titre : Dommage !) Et il y en a combien ?
Yugi : Il y en a quatre. D'ailleurs, il faudrait que je te donne une arme.
Bakura : De quoi tu parles Yugi ?
Yugi : Tu utiliseras une arme pour battre les monstres et tu en auras d'autres au fur et à mesure. C'est comme un jeu vidéo.
Téa : C'est pas possible, Bakura est tout ce qui peut avoir sur Terre de gentil.
Bakura : Yugi ! La seule chose que je sais maitriser à peu près, c'est. . . C'est mes ailes.
Yugi : Je suis d'accord. Mais tu es un Élu !
Téa : Et alors ?
Bakura : Alors, je suis obligé de maitriser une arme. . . . Voilà le rapport.
Yugi : Bien parlé !
Téa (parle à Yugi) : Et il va avoir quel arme ? Sans être indiscrète.
Yugi : J'ai aucune arme sur moi.
Téa (étonnée, en criant) : Et tu dis ça normalement ! Comme si de rien n'était ! ! ! ! ! !
Yugi : Heu. . . Je te téléporterai une dans la grotte, t'inquiète pas va !
Téa (désespérée, parle à elle-même) : Comment tu veux faire confiance à un gars qui oublie des trucs aussi importants. . . Tout ce que j'espère, c'est que Bakura n'arrive pas devant le monstre sans aucune arme. . . . . ..
Bakura (voyant Yugi et Téa lancés dans une grande réflexion) : Bon ! Si le briefing est fini, alors je vais y aller.
Téa (sort précipitamment de ses pensées) : Je viens aussi ! ! !
Yugi (étonné) : Quoi ?! ! ! ! Non Téa ! Ça pourrait être dangereux !
Téa (déterminée) : Si mon ami y va. . . Alors moi aussi ! ! ! Et de toute façon, il serait pas capable de mettre un pied devant l'autre si je suis pas là !
Bakura (après un silence) : D'accord Téa. (sous le regard choqué de Yugi) Mais tu n'as pas intérêt à te mettre dans de sales draps, tu as compris ?
Téa (pose militaire) : Oui, chef !
Bakura (se penche près de l'oreille de Téa) : Je suis content que tu viennes avec moi. (Téa rigole) Téa (avec enthousiasme) : Allez ! C'est parti pour la Grande Aventure ! ! !
Bakura (voit Yugi en désaccord) : Yugi, ne t'inquiète pas. Mon devoir est de sauver les gens, donc si Téa se fait attaquer alors je devrai la sauver. Ce sera une mission de plus pour moi (Yugi sourit).


Après ce briefing, Téa et Bakura entrent dans la grotte dans laquelle l'obscurité est omniprésente. Ils marchent dans un long et large chemin et puis Téa se cogne dans un mur. Bakura marche sur le côté près du mur et Téa, au milieu du chemin.
Téa : Kisama de mur va ! ! ! Je déteste le noir ! ! ! !
??? (voix de Bakura légèrement différente) : Moi, j'adore ça ! C'est ténébreux et on ne voit pas où on est. . . C'est comme si on était endormi. . . . Presque la "Mort", ce phénomène appelé aussi le "Sommeil Éternel".
Téa : Heu. . . Bakura. . . Daijôbu deska ??? (sous titre : Est-ce que ça va ???)
Voix de Bakura différente : Oui, je suis serein. Et toi fillette ?. . . . . .
Téa (prise de peur, regarde en direction de Bakura mais elle ne le voit pas) : Yami ?! ! !
Yami (voix stridente) : Qui sait.
Téa : Hein ??! !


Puis Téa fait un pas et un trou se forme sous ses pieds. Téa tombe dedans mais par chance, sa chute est stoppée.
Téa : Arigatô ! Hein. . . (étonné) Bakura, est-ce que c'est toi ?
Bakura (essaye de ne pas lâcher Téa) : Oui ! Mais tout à l'heure, c'était pas moi !
Téa : Ok ! Merci pour l'info. Mais tu pourrais me sortir de là, kudasai. (sous titre : s'il te plaît.)
Bakura : Je vais essayer ! (commence à tirer mais il n’arrive pas à la remonter) Je n'y arrive pas ! J'ai l'impression que t'es un peu. . . . . . .
Téa : Nani ?! ! ! (entre dans une colère noir) T'as pas intérêt de dire que je suis grosse ! ! ! ! J'ai commencé un régime il y a 2 jours et j'ai déjà perdu 2 kilos ! Alors arrête de dire n'importe quoi ! ! ! ! ! ! !
Bakura : Ok, ok ! ! ! De toute façon, je n'allais pas te dire ça. . . .
Téa (crie) : Kyogi ! ! ! (s'arrête net) Hein ?!. . . Hé ! Je m'enfonce ! ! ! Fais quelque chose ! ! !
Bakura (crie) : Téa ! ! ! Hein ?!. . . .


Tout à coup, Bakura sent une présence qui l'aide à remonter Téa. Puis lorsqu'il la remonte, Bakura traverse le mur derrière lui et Téa prend sa place.
Téa : Bakura ?! ! ! Mais où il est ? Tu sais bien qu'on a pas le temps de jouer ! Bon, je crois que je vais continuer de marcher parce que là, je crois pas que je réfléchirai bien.


Alors, elle longe le mur et puis, elle arrive sur le chemin éclairé.
Téa : Enfin ! Il y a de la lumière ! ! ! (elle se retourne et faillit tomber, panique) Ah mes aïeux ! Je savais pas que ce trou est aussi long ! Et heu. . . (regarde le fond du trou) profond ! ! ! Je n'aime pas ça ! (puis elle entend un bruit derrière elle) Qui est là ?! Hein ?! ! !


Elle voit 3 petites dunes de terres de couleurs différentes avançant vers elle.
Téa (pense) : C'est bizarre mais j'ai l'impression de vous avoir déjà vu ?! C'est normal ça ?! (ils avancent) Hé ! Doucement vous 3 ! (ils avancent) Arrêtez sinon je vous fracasse (en imitant des poses d'arts Martiaux et ils avancent toujours). Bon ! Vous l'aurez voulu ! Hiiiiiiiiiiiaaaaaaaaaaaa ! ! ! ! ! ! ! ! (elle écrase le premier, qui se décomposa sous ses pieds) Super ! A qui le tour ? (plusieurs autres arrivent) O.K ! Ne vous inquiétez pas, il y en aura pour tout le monde ! (pense) Xiaoyu et Jin, s'ils pouvaient me voir, ils seraient fiers de moi !


Après en avoir battus dix, le reste fusionne entre eux et se changent en (description).
Téa (pense) : Heu. . . Étrange mais toi aussi tu me rappelais quelqu'un. (reprend ses esprits, avec confiance) Bon pas grave, tu me fais pas peur ! Hiiiaaa !


Elle lui lance un coup de poing dans le ventre, puis Téa fut projeté dans les airs et atterrit parterre.
Téa : Aïe ! ! ! Ça fait mal ! Tu aurais pu me poser délicatement parterre !
Monstre : Greeeeaaaaahhhhhhh ! ! ! ! !
Téa : Apparemment non !
Monstre : Greeeeeeeaaaaaaaaahhhhh ! ! ! ! !


Et le monstre s'élance sur Téa alors elle s'enfuit. Après un moment, Téa sème le monstre et trouve Bakura, debout près un mur.
Téa : Bakura ! (pleurant de joie et servant Bakura dans ses bras)
Bakura : Heu. . . (gêné)
Téa : Tu peux pas savoir ce qui m'est arrivé ! Avec ce long et profond fossé ! Et ces petites dunes de sables qui ont formé un énorme monstre à la fin ! (respire et le lâche) Bon, on devrait y aller ! (elle marche quelque pas et se retourne) Tu viens, hai ou iiye ?
Bakura : J'aimerai bien mais ma main est dans le mur. Yami a voulu passer ses nerfs sue ce mur. . . . . .
Téa : Nani ?! (voit la main de Bakura) Et comment on va faire pour la faire sortir maintenant ?
??? : Touloutoutoutoutou. . . Super Yugi arrive ! ! !
Bakura : Yugi, mais qu'est-ce que tu fais là ?
Yugi : Je viens t'aider ! Bon, (en sortant de nulle part un grand sac) je vais voir ce que je peux faire. Et bien, j'ai des ciseaux, un couteau, une scie, un marteau, une tronçonneuse. . . Un clou, d'ailleurs je me demande ce qu'il fait là ? En tout cas, j'ai un grand sac avec plein de choses dedans !
Téa : Oui ! Plein de choses, oui. . . Plein de choses, tous plus dangereux les uns que les autres ! ! ! (Bakura regarde sa main) Yugi, tu devais pas donner à Bakura une arme au fait ?
Yugi : J'ai plus en stock et là, je suis pressé ! A plus ! (disparaît)
Téa : Non Yugi, attends ! Zut ! Il est parti. (voit Bakura de dos à coté du mur fissuré) Bakura ! Comment t'as fait ça ?! ! !
??? : D'abord, je suis pas Bakura (se retourne). . . Arrête de me comparer à ce lumière !
Téa : Nani ?! ! !
Yami : Rien. Ça sert à rien que je t'explique, tu ne comprendras pas. C'est normal après tout, tu n'es qu'une fillette. (tourne le dos à Téa et marche)
Téa (en colère, crie) : Je ne suis pas une fillette ! ! ! ! !


Au même moment, un cri de monstre résonne et le poursuivant Téa réapparaît.
Monstre : Greeeeaaaahhhh ! ! !
Yami : O.K ! D'abord, t'as une mauvaise halène ! Puis tu crois vraiment que j'ai envie de jouer avec toi là ?! ! !
Monstre : Greeeeaaaahhhhh ! ! ! !
Téa : Arrête de l'énerver à la fin !
Yami : Je fais ce que je veux et quand je veux, O.K ?! ! ! !
Téa : Mais tu veux qu'il nous attaque ou quoi ?!


Bakura/Yami VS Monstre 
Le monstre commence par attaquer Yami qui esquive. Puis, le monstre attaque Téa. 
Bakura (à Yami) : S'il te plaît, sauve Téa ! J'ai promis à Yugi qu'elle s'en sortirait idem. 
Yami (exaspéré) : Comme si cette fillette mérite d'être sauvée ! 
Yami sauve Téa. Pendant tout le combat, Bakura et Téa ne font qu'éviter les attaques. Dans un autre endroit, on voit une fille aux cheveux noirs (on ne voit pas son visage)assise sur un lit, elle a les yeux vides comme si elle était possédée. Puis, un garçon arrive (on ne voit pas son visage) et lui dit dans l'oreille quelque chose. Après cela, une épée bleue apparue mais au lieu de la tête de dragon, il y a celle d'un serpent. Mais Bakura ne sait pas la manier alors il demande à Yami de le faire. Mais celui-ci ne veut pas non plus comme s'il avait quelque chose à se reprocher. Mais alors que Bakura va recevoir un coup mortelle, Yami s'empare de l'épée et tue le monstre dans un combat magistral. 
Téa : Bravo Yami ! Tu l'as tué ! ! ! Mais comment a eu cette épée ???Yami (regarde l'épée et la jette parterre) : Un combat sans intérêt. . . . . .
Téa : Ne la jette pas comme ça ! En plus, elle a pas de nom encore. . . . . Je pense que tu devrai l'appeler. . . . . . . . . . . . . . . . . Fraternité !
Yami : Et pourquoi je lui donnerai un nom aussi ridicule ?. . . . .
Téa : C'est PAS ridicule ! ! ! Ce nom-là montre juste que quand tu as utilisé cette épée pour protéger le corps de Bakura, c'était comme un grand frère qui voulait sauver son petit frère ! Trop kawaii ! ! ! ! ! !
Yami : Misère. Vaut mieux être sourd. . . . Fraternité, bien une idée de fillette ça. . . .
Téa : Je NE SUIS PAS UNE FILLETTE ! ! !


Yami laisse la place à Bakura, qui est accueilli par Téa. Ils sort par le trou crée par l'une des attaques de l'ennemi et retrouve Yugi dans l'hélicoptère de l'autre côté. 

Fin de l’épisode 4 

 

____________________
The tragedy of love is to find that you cannot protect them from everything. . . . . . . .


Dernière édition par Ayeka le Sam 30 Aoû - 07:19 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Thylacine
Tortue

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2008
Messages: 40
Localisation: 21° 00Sud 55°40 Est (la plupart du temps)
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猴 Singe
Point(s): 40
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 10:51 (2008)    Sujet du message: Saison I, épisode 4 Répondre en citant

Ah! c'était trop court!

Revenir en haut
L
Gâteau

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 7
Localisation: Réunion (île dela)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 17:30 (2008)    Sujet du message: Saison I, épisode 4 Répondre en citant

Nan sa va xD!! Pressé la suite pr voir la verité sur ces mysteres!!!!!!!!!! mdrr!!!!!
AHh en tt cas troOO bien^^
felicitation a lauteur!!!!!!
bon courage pr la suite de cette mysterieuse et captivante avanture!!!
____________________
Ohayô Mina!!
Il faut rêver de sa vie, comme l'on vit ses rêves


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:36 (2018)    Sujet du message: Saison I, épisode 4

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kurabo-Kokugo Index du Forum -> QUARTIER JAPONAIS -> LES ELUS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com